fbpx

Températures basses et chauffage : attention à la pollution !

Chute des températures, hausse de l’utilisation du chauffage à Lyon

 

En fin de semaine dernière, la baisse des températures dans le bassin lyonnais a entraîné une hausse de l’émission des particules émises par le chauffage des habitations, un niveau tel que la préfecture avait enclenché la vigilance jaune, le niveau “information-recommandation” à Lyon. Une amélioration était attendue ce dimanche et s’est confirmée ce lundi 15 février. En savoir plus.

Le chauffage est l’une des principales causes de la pollution atmosphérique avec le trafic automobile

Selon plusieurs études, l’utilisation du chauffage à bois représente 27 % des particules fines présentes dans l’atmosphère. Comme les installations anciennes et mal entretenues encore nombreuses sur le territoire français.

Purifier l’air, encore plus important en hiver

L’hiver nous pousse à rester à l’intérieur et à moins aérer que d’habitude car les températures basses à l’extérieur ne nous incitent pas à sortir. La pollution extérieure due au chauffage est importante comme la pollution intérieure.

C’est pourquoi, il est important de contrôler la qualité de l’air ambiant par un diagnostic de l’air  puis de s’équiper d’un purificateur d’air appelé aussi épurateur d’air. Cet appareil sert à purifier et à filtrer l’air intérieur avec un taux de filtration de plus de 99,9%. Après utilisation, l’air est purifié, sain et dépourvu de polluants atmosphériques dont la pollution, les bactéries et les virus.

Vous retrouvez confort et santé.

C'est notre anniversaire : 14 ans !

A cette occasion profitez de -14%
sur nos packs jusqu'au 31/10/21