fbpx

Pollution Lyon

Lyon et son agglomération, plus généralement la région Auvergne-Rhône-Alpes, fait l’objet de nombreux pics de pollution réguliers avec le déclenchement de l’alerte vigilance jaune qui est mise en place plus fréquemment que dans les années précédentes. Pourquoi ? Comment y remédier ? On vous éclaire sur le sujet.

Pollution Lyon : la géographie, un critère déterminant


L’agglomération lyonnaise est située dans un environnement singulier qui la rend plus vulnérable aux pics de pollution qui y sont fréquents.

Elle trône entre le Massif Central à l’ouest et les Alpes à l’est, ce qui la positionne comme dans un couloir, créant des vents orientés nord-sud et sud-nord. La circulation de l’air est également influencée par les reliefs comme les collines de la Croix-Rousse ou de Fourvière mais aussi par le fleuve du Rhône et de la Saône.

La région lyonnaise est souvent la proie en hiver d’inversion de la température, par exemple, la température y est plus importante en altitude qu’en plaine. Ce phénomène a comme effet de bloquer les polluants issus de l’industrie ou du trafic routier à une altitude assez faible et de créer un système de couvercle d’air chaud, favorable à des épisodes de pollution, fréquents en hiver.

La qualité de l’air lyonnais scrutée de très près

La qualité de l’air de l’agglomération lyonnaise est depuis longtemps surveillée. Ces dernières années, elle est analysée et étudiée par l’association de surveillance de la qualité de l’air atmosphérique : ATMO Auvergne-Rhône-Alpes, qui informe la population des résultats.

Elle a d’ailleurs développé l’indice ATMO qui permet d’indiquer quotidiennement un taux de qualité de l’air via sa concentration en polluants comme les particules fines, l’ozone ou le dioxyde d’azote.

Depuis le début de l’année 2021, plusieurs épisodes de pollution ont eu lieu comme début mars où des particules de sable saharien sont venues s’agglomérer aux divers polluants présents dans l’air aggravant la pollution déjà présente notamment avec les particules fines principalement les PM10 (dont le diamètre <10 micromètres). L’alerte jaune a d’ailleurs été déclenchée à maintes reprises avec la mise en place de la circulation différenciée, impactant donc fortement le quotidien des automobilistes lyonnais.

Pollution Lyon et allergènes

La pollution atmosphérique comprend différents types de polluants résultant de l’activité humaine ou de phénomènes saisonniers comme la floraison de certains arbres ou plantes.

Les pollens qu’ils dégagent sont fortement allergisants, c’est le cas de l’ambroisie qui est bien installée dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. Sachant que 5 à 12% de la population est allergique aux différents pollens que cette plante sécrète. Les symptômes sont facilement reconnaissables : nez qui coule, démangeaisons, éternuements ou encore les yeux qui pleurent ou qui gonflent.

Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (RNSA) émet des bulletins hebdomadaires mettant en lumière le taux de pollens et d’allergènes présents dans l’air, informant donc la population des épisodes de pollens pouvant altérer le confort de vie des citoyens.

Pollens et allergies : les gestes à adopter

Si vous êtes allergique ou que vous voulez tout simplement vous protéger des méfaits des allergènes que sont les pollens, des gestes sont à mettre en place.

Tout d’abord, quand vous êtes à l’extérieur, évitez de pratiquer une activité physique quand les pollens sont en suspension dans l’air et préférez le début ou la fin de la journée.
Pendant les périodes polliniques, évitez d’étendre votre linge à l’extérieur car les pollens ont tendance à se déposer sur le linge humide. Lors de vos trajets en voiture, n’ouvrez pas les vitres pour éviter la propagation des particules et de pollens dans l’habitacle.

Puis, quand vous rentrez chez vous, lavez vous les cheveux (si possible) car les pollens se déposent et cela en grand nombre.
Procédez à l’aération de votre habitation avant le lever du jour et après le coucher du soleil car les pollens se propagent dès le début de la journée. Évitez d’utiliser des substances irritantes comme le tabac, l’encens, les parfums d’intérieur ou encore certains produits d’entretien.

Suivez ces conseils dès lors qu’un épisode de pollution à Lyon (et ailleurs !) se déclare.

L’impact des confinements de 2020 sur la pollution à Lyon

 

La crise sanitaire de la Covid-19 a permis, malgré un nombre élevé d’éléments négatifs, de diminuer la pollution atmosphérique de la région lyonnaise avec la mise en place des 2 confinements nationaux.

C’est ce qu’a pu analyser l’association ATMO de surveillance de la qualité de l’air en se concentrant sur :

  • les oxydes d’azote NOX (émises par la circulation routière) qui irritent les bronches et déclenchent et aggravent les crises d’asthme
  • les particules fines 2,5 qui s’insèrent profondément dans l’appareil respiratoire et peuvent être cancérigènes

Lors du premier confinement de mars 2020, les émissions d’oxyde d’azote ont diminué de 70 % alors que le deuxième confinement de novembre 2020, moins strict et plus court, a vu le trafic routier baisser de seulement 25%. Cette baisse avait déjà été amorcée avant le premier confinement.

Suite à un épisode de pollution fin mars 2020, dû notamment à la forte concentration de sable saharien dans l’atmosphère et aux températures élevées qui ont fait de l’hiver 2019-2020, le plus chaud de l’histoire, les particules fines, n’ont pas connu de baisse significative, bien au contraire !

Suite aux expériences qu’ont été les deux confinements, ATMO propose de réduire la pollution à Lyon en réduisant le trafic de véhicules de particuliers qui ne transportent qu’une seule personne au profit du covoiturage, de mettre en place des primes pour l’achat de véhicules plus propres ou en incitant au décalage des horaires des écoles et des entreprises pour étendre les plages horaires de la circulation.

Un autre élément à ne pas négliger dans ses recommandations est l’importance d’améliorer l’isolation thermique des bâtiments car le chauffage au bois représente 67 % des émissions des particules fines, principale cause de la pollution à Lyon avec le trafic routier.

La Zone à Faibles Emissions (ZFE) plus stricte à partir de 2022 pour lutter contre la pollution à Lyon

Dès 2022, les véhicules de particuliers disposant de la vignette Crit’Air 5 et ceux non classés seront sous le coup d’une interdiction de circuler dans la ZFE. Sont concernés : presque tous les arrondissements de Lyon, les secteurs de Vénissieux, de Bron et de Villeurbanne situés à l’intérieur du boulevard périphérique Laurent Bonnevay mais également l’ensemble de la commune connue sous le nom de Caluire-et-Cuire. Progressivement, les véhicules classés Crit’Air 4, 3 et 2 entre 2023 et 2026 et les diesels seront également interdits à la circulation.

Il est donc nécessaire de purifier l’air intérieur !

 

Face à ces épisodes de pollution, il est devenu primordial de purifier l’air intérieur qui est souvent beaucoup plus pollué que l’air extérieur. Les épurateurs d’air, appelés aussi purificateurs d’air, sont des appareils qui permettent de filtrer et de purifier les particules présentes dans l’air avec un taux qui s’élève à 99%.

Leur efficacité a d’ailleurs été prouvée avec une étude menée par les laboratoires Virpath et Virnext en ce contexte de crise sanitaire. Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, se dit satisfait de ces résultats concluants qui vont encourager l’élargissement de la mise en place d’épurateurs d’air dans les lycées mais aussi dans les écoles et s’inscrire dans une véritable stratégie de lutte contre la progression de l’épidémie de Covid-19 sur le territoire.

En 2020, plus de 10 millions d’euros avaient été mis sur la table pour l’installation d’épurateurs d’air dans la région (lycées, écoles, médiathèques, maisons de santé…).

Les épurateurs d’air dotés d’un système de filtration HEPA sont recommandés par l’INRS

Purifiez l’air que vous respirez avec Qualitair, spécialiste de l’air purifié depuis 10 ans !
Nos épurateurs d’air dotés de filtres HEPA sont d’une efficacité redoutable pour filtrer et purifier l’air à 99%. Vous retrouvez un air sain, dénué de polluants. Ils s’adaptent à toutes les surfaces et sont proposés en packs à l’achat ou à la location.

C'est notre anniversaire : 14 ans !

A cette occasion profitez de -14%
sur nos packs jusqu'au 31/10/21